Théorie des contraintes (TOC)

Goulot d'étranglement

Goulot d’étranglement

Il s’agit des contraintes de capacité ou goulots.

En matière de gestion des flux logistiques, une contrainte de capacité ou goulot est une ressource (machine, entrepôt, magasin, véhicule …) à faible capacité, qui ralentit le flux, réduit sa taille en limitant ainsi la performance de l’ensemble de toute une chaîne d’activités.

Voici un exemple simple pour illustrer cette notion de goulot :

Vous êtes responsable d’entrepôt et dans la journée, vous recevez 10 camions sur chacun desquels vous aurez à charger 10 palettes de marchandises. Cependant, vous ne disposez que d’un seul chariot élévateur capable de charger une seule palette et un seul camion à la fois. Il se créé rapidement une file d’attente des camions au niveau de votre entrepôt.

Dans ce flux de transport, votre entrepôt sera appelé « goulot d’étranglement ». Sa capacité de chargement très limitée a un impact immédiat sur la suite de l’opération de transport.

  • La théorie des contraintes :
La théorie des contraintes est un mode de management qui part de la logique suivante :

  • Pour tout système organisé, dans lequel un flux circule successivement entre différentes ressources, le déséquilibre des capacités est un problème récurrent.
  • La théorie des contraintes distingue l’ensemble des ressources en deux catégories : les contraintes (goulots, cause des limites de performance) et les non contraintes.
  • Pour maintenir l’équilibre de toute la chaîne et réaliser des performances, il faut se focaliser sur les goulots et s’investir à améliorer leur capacité. En principe, la quantité de biens ou services produits ne peut augmenter que si l’on augmente la capacité des goulots. On parle alors de management par les contraintes.
  • Mise en œuvre de la Théorie des Contraintes :

Lorsque l’on s’engage dans une démarche d’augmentation de la production, au risque d’’investir dans l’acquisition de ressource supplémentaires et peut être inutiles, le management par les contraintes préconise de détecter les goulots et d’optimiser leur capacité.

La mise en œuvre de la théorie des contraintes est une démarche continue qui suit les étapes suivantes proches du cycle de Deming ou PDCA:

  1. identification du goulot d’étranglement ;

    Théorie des contraintes

    Théorie des contraintes

  2. augmentation son utilisation, de sa capacité;
  3. revalorisation de la capacité globale par rapport à celle du goulot ;
  4. équilibrage la chaîne d’activité et calcul de la performance ;
  5. répétition des étapes précédentes sur les prochains goulots.

1 comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>